Les crypto-monnaies se portent bien : en voici la preuve

0

Bitcoin et ses consœurs se portent très bien. Depuis le crash boursier dû au coronavirus, en mars de cette année, le BTC a plus que doublé sa valeur, retrouvant ainsi la position qu’il occupait avant la crise sanitaire. Voici quelques événements récents qui démontrent que la montée des crypto-monnaies se poursuit.

Le Bitcoin prouve qu’il est une valeur sûre

Le 16 mars dernier, le BTC suivait les autres actions boursières et dégringolait pour atteindre une valeur près de 4 000 euros. Le 2 juin, moins de 3 mois plus tard, le Bitcoin se transigeait déjà à plus de 9 000 euros, là où il oscille toujours. Cette reprise complète de sa valeur précédant la crise démontre bien que cette crypto-monnaie est un actif à conserver dans son portefeuille.

Ayant connu un sommet à plus de 20 000 $US en 2018, les détenteurs ont confiance que le BTC non seulement retournera à cette valeur, mais la dépassera. Plusieurs spécialistes prévoient d’ailleurs des augmentations spectaculaires pour le reste de l’année en se basant sur des statistiques et chartes graphiques qui démontrent que la monnaie connaît présentement une période de holding forte (60 % des Bitcoins n’ont pas changé de mains depuis décembre 2019) et que cela a eu comme résultat, dans le passé, de faire augmenter sa valeur.

Bientôt une police d’assurance pour Bitcoin

C’est là une des nouvelles les plus importantes pour la crypto-monnaie, dont l’ennemi numéro 1 est le vol. Beaucoup d’investisseurs préféraient ne pas acheter de crypto-monnaie, vu le danger de se les faire dérober. En vérité, la sécurité des portefeuilles Bitcoin a atteint un niveau de protection extrêmement élevé au cours des dernières années. Mais quelques histoires du passé suffisent encore à pousser les investisseurs plus conservateurs à choisir de placer leur argent sur d’autres actifs. Une situation qui n’affecte en rien les grands fonds d’investissement qui ont choisi massivement le Bitcoin au premier trimestre (un investissement de plus de 30 millions, pour le seul fonds Grayscale).

En créant une police d’assurance, qui garantira le remboursement de la valeur en cas de vol, Lloyd’s of London en collaboration avec la start-up Coincover devrait venir clore le débat pour toujours et permettre à un grand nombre d’investisseurs de faire leur entrée sur le marché de la crypto-monnaie, sans inquiétude. Cette nouvelle entrée de fonds devrait encore une fois propulser Bitcoin vers de nouveaux sommets.

Première mondiale : une crypto-monnaie nationale

L’histoire se rappellera que c’est la Suède qui a sorti la toute première crypto-monnaie nationale. Du nom d’e-couronne, elle a vu le jour en février dernier. Elle est gérée par la banque centrale suédoise : la Riksbank. Cela permettra aux clients des banques traditionnelles du pays de transiger en crypto-monnaie; un pas de géant pour le secteur.

Ceci dit, cette monnaie sera beaucoup plus encadrée que le Bitcoin. Il ne faut donc pas s’attendre à retrouver le même parcours que pour ce dernier. Surtout que cette nouvelle monnaie sert de test pour toute l’Europe afin d’analyser l’intérêt de créer une crypto-monnaie qui serait utilisée dans l’ensemble de la zone euro.

Partager.

Les commentaires sont fermés.